Ouverture chrétienne

L'ouverture chrétienne aux Chartreux

M. le Supérieur,
M. l'abbé Jean-Loup Chaize,
M. l'abbé Henri Pillot,
M. l'abbé Didier Pirrodon,

directeurs spirituels

 

« Soyez toujours prêts à justifier votre espérance devant ceux qui vous en demandent compte ». L’Ecole privée catholique, lieu d’enseignement et d’éducation, doit pouvoir répondre à cet impératif exprimé dans la Première Épître de Pierre, devant toutes les générations qui lui sont confiées, avec générosité et compétence. Formulée de manière aussi large, cette exhortation pressante oblige chacun en quelque sorte, dans la communauté éducative - croyant, en recherche, dans le doute, agnostique, athée - … à rendre compte devant l’enfant, l’adolescent, l’étudiant, des convictions qui l’animent, de la foi qui l’habite. Exigence forte de se tenir « en vérité » devant les jeunes.

Ainsi, nous désirons ne jamais séparer l’instruction religieuse de la proposition des sacrements, d’une vie spirituelle et enfin de l’engagement envers l’autre, de la dimension caritative. La foi est à vivre et fait vivre, elle ne peut se réduire à un enseignement qui s’ajouterait aux autres.

À l’école, dès les classes maternelles, les enfants reçoivent une initiation chrétienne et vivent une ou deux célébrations trimestrielles. Du CP au CM2, la catéchèse est assurée par les institutrices et des parents, dans le cadre scolaire. Les directeurs spirituels assurent la présence sacerdotale auprès des enfants. Ils coordonnent avec la directrice et les enseignantes, ainsi que les catéchistes, l’enseignement religieux donné aux enfants, ainsi que la préparation aux sacrements de l’initiation chrétienne : Baptême pour ceux qui le demandent durant leur scolarité et Première communion pour le plus grand nombre. Les enfants sont invités à vivre régulièrement le sacrement de réconciliation. Dans cette préparation aux sacrements, nous invitons des parents et des aînés dans la foi – élèves du lycée ou étudiants du post-bac – à accompagner les plus jeunes dans leur découverte de l’Evangile. Des célébrations trimestrielles ponctuent la vie spirituelle de l’école.

Au collège : comme à l’école et au lycée, la responsabilité de la formation religieuse incombe aux directeurs concernés, aidés au plan pastoral par les directeurs spirituels. Elle comprend des activités obligatoires et des activités facultatives :

- Activités obligatoires : une heure d’enseignement (6ème – 5ème – 4ème) par semaine et au moins une célébration par trimestre, plus, pour les élèves de sixième un pèlerinage à Fourvière.

- Activités facultatives : club servant d’autel pour les élèves de 6ème et 5ème ; une célébration pénitentielle par trimestre, préparation au baptême, à la Première communion, à la Profession de foi (5ème) et à la Confirmation (3ème) pour les enfants qui le demandent, des pèlerinages ou retraites à Châteauneuf-de-Galaure (4ème), Ars (3ème), Lalouvesc en Ardèche (candidats à la Confirmation) ; demi-journée spirituelle (4ème).

Deux objectifs jalonnent la formation religieuse des enfants du collège :

- La Profession de foi en fin de classe de 5ème,

- Le sacrement de Confirmation en fin de 3ème.

Les programmes d’instruction religieuse visent la réalisation de ces objectifs tout en tenant compte des caractéristiques des élèves des classes concernées.

La Profession de foi n’est pas un sacrement mais seulement, la prise en compte libre et réfléchie par l’enfant de l’engagement pris en son nom par ses parents, son parrain et sa marraine lors de son Baptême. La Confirmation est par excellence le sacrement de la maturité chrétienne. En le recevant, l’enfant s’engage en effet à témoigner de sa foi. Cela suppose qu’il en ait une connaissance aussi approfondie que possible et qu’il en ait intégré les fondements.

Caractéristiques des élèves de ces classes et programmes :

Les élèves de 6ème ont en moyenne 11 ans lors de la rentrée scolaire. Plus des deux tiers proviennent d’autres établissements. Certains ne sont pas baptisés. Parmi ceux qui le sont, d'autres n’ont pas fait leur Première communion. Un petit nombre a reçu une initiation chrétienne de bon niveau, près de la moitié une information plutôt sommaire, et les autres ont tout à découvrir. Une telle hétérogénéité impose de limiter l’enseignement religieux à une simple remise à niveau pour que :

. Les non baptisés soient suffisamment éclairés sur la foi catholique et puissent s’ils le souhaitent demander le Baptême,

. Ceux qui n’ont pas encore fait leur Première communion aient la possibilité de la demander et de s’y préparer,

. Tous soient prêts à aborder dans de bonnes conditions la préparation à la Profession de foi.

Les élèves de 5ème proviennent pour la plupart de l’Institution des Chartreux et ont donc reçu en 6ème la remise à niveau nécessaire. En cours d’année, ils entrent dans la pré-adolescence avec toutes ses caractéristiques. Il est nécessaire de prendre en compte ces nouveaux paramètres pour l’enseignement religieux, tant pour son fond que pour sa forme.

Le fond vise directement la Profession de foi. Il importe qu’avant cette échéance, les enfants connaissent l’engagement pris en leur nom le jour de leur Baptême et en aient saisi l’enjeu.

Au plan pédagogique, l’enseignement est dispensé à travers un certain nombre de thèmes proposés au choix des élèves. Ces thèmes sont très variés mais convergeant dans leur fond (le Credo).

Trois temps forts de type récollection et une retraite, sont organisés pour ceux qui désirent faire leur Profession de Foi. À ces occasions les fondements scripturaires du Credo sont étudiés et approfondis.

Les élèves de 4ème sont de jeunes adolescents au plein sens du terme. Désireux de s’affirmer mais incertains d’eux-mêmes, parfois inquiets, ils désirent êtres écoutés, attendent des réponses tout en affectant de vouloir résoudre eux-mêmes leurs problèmes. Possédant un esprit critique développé, ils aspirent à connaître et comprendre les fondements et la logique des choses, y compris, bien sûr dans le domaine religieux. Pour cette raison, il a été jugé opportun de leur faire saisir comment l’Ancien Testament annonce le Nouveau, à travers l’étude de quelques grandes figures de l’Ancien Testament, de l’Evangile de St Luc et des Actes des apôtres.

Les élèves de 3ème déjà plus mûrs et plus posés que leurs cadets de 4ème, éprouvent davantage le besoin de se préparer à l’avenir. Aussi, l’enseignement religieux hebdomadaire concerne surtout l’abord chrétien d’un certain nombre des grands problèmes de notre temps : science et foi, aimer, les différentes obédiences chrétiennes, le mal et la souffrance, les sectes, etc… Outre cet enseignement dispensé à tous, les volontaires pour recevoir le sacrement de Confirmation reçoivent une formation spécifique à l’occasion de quatre temps forts et d’une retraite à Lalouvesc. La préparation à la Confirmation est assurée par les directeurs spirituels aidés des enseignants du collège et du lycée.

Au lycée, les directeurs ont la responsabilité de la culture religieuse et la coordonnent. Ils sont aidés par les directeurs spirituels qui s’occupent aussi du post-bac. L’aumônier des Facultés catholiques a la charge des classes préparatoires à CPE, implantées à Saint-Just.

Nous avons voulu un programme cohérent sur les trois niveaux du lycée.

En Seconde, les élèves sont invités à un parcours plus approfondi de l’histoire du Salut avec une intelligence du texte biblique. Des enseignants assurent cette partie commune du programme de culture religieuse. Les élèves participent à un « Amphi de culture religieuse » où sont abordés quelques questions sur le corps et sa représentation.

En Première, l’enseignement se structure autour des grands motifs théologiques élaborés par le christianisme : l’Incarnation, la Rédemption… avec leur illustration dans l’art, les débats qu’ils ont suscités dans la culture occidentale.

En Terminale enfin, classe de philosophie, les élèves parcourent les grandes objections faites au christianisme et les débats anthropologiques et éthiques qui en ont résulté, dont nous sommes directement les héritiers. Ces amphis de culture religieuse regroupent deux ou trois classes sur un trimestre. Ces amphis alternent avec des groupes plus restreints animés par des enseignants ou des parents d’élèves en vue d’un approfondissement sur des thèmes variés, bibliques, culturels, anthropologiques…

À chacun est assurée une pleine liberté de conscience qui caractérise une saine transmission de la Foi. Nous avons la conviction que cette liberté ne peut se construire que sur une proposition structurée. Nous faisons de notre mieux pour que chacun puisse assurer ses choix de manière pertinente, gage d’une vie adulte.

Pour chaque niveau, une retraite spirituelle est proposée aux élèves.

La pastorale des étudiants du post-bac CPGE Croix-Rousse est placée sous la responsabilité du directeur de ces classes, aidé au plan spirituel par les prêtres de l’Institution. Des activités sont proposées aux étudiants :

• Le Concours général de théologie : organisé par le Collège des Bernardins, un professeur de philosophie des CPGE prépare les étudiants dans cette proposition, à la fois intellectuelle et pastorale.

• Un cycle de conférences proposant le témoignage de chrétiens engagés dans la vie publique (politique, artistique, entrepreneurial, universitaire…), ou l’intervention de spécialistes des grandes figures chrétiennes du XXe siècle.

• Un week-end pastoral : il est organisé par le directeur de ces classes et le préfet de l’internat.

Nous proposons aux étudiants une retraite de trois jours au Grand Saint-Bernard, au mois de janvier.

À partir de la 4ème et jusqu’au post-bac, nous proposons une messe de communauté environ chaque mois et des temps de prière spécifiques pour le Carême. Le sacrement de réconciliation est vécu par tous ceux qui le désirent avant les grandes fêtes liturgiques qui ponctuent l’année. La préparation de la Confirmation s’effectue autour de plusieurs temps forts dans l’année, depuis la 3ème jusqu’au post-bac. Chaque année, plus de 100 élèves reçoivent ainsi le dernier sacrement de l’initiation chrétienne qu’est la Confirmation. Au terme de cette préparation, nous souhaitons que les élèves, chacun à sa mesure, puissent vivre un engagement concret qui les introduise dans une fidélité à leur choix.

Tous les jours, l’eucharistie est célébrée dans la chapelle des Missionnaires à 12h05. Chacun, élève du primaire au post-bac, enseignant, catéchiste, personnel de l’Institution des Chartreux, est invité à y participer.

Chaque prêtre de la Maison assure un ministère auprès des élèves : écoute, discernement spirituel, approfondissement de la foi, accompagnement vers les sacrements. Nous nous réjouissons de cette richesse encore donnée aux Chartreux.

Un conseil pastoral enfin, réunissant des enseignants, des parents d’élèves, des catéchistes, les directeurs de division, des prêtres, le Supérieur de l’Institution, se retrouve pour repenser la proposition chrétienne dans l’établissement, chantier toujours ouvert.

L’Apôtre Paul rappelle avec fougue à ces chers Galates un peu « stupides » et qui se « détournent si facilement » du Christ : « Vous avez été appelés à la liberté. Mais que votre liberté ne soit pas un prétexte pour satisfaire votre égoïsme ; au contraire, mettez-vous, par amour, au service les uns des autres. Car toute la loi atteint sa perfection dans un seul commandement, et le voici : Tu aimeras ton prochain comme toi-même. » Avec l’intelligence sans doute bornée qui est la nôtre et l’égoïsme auquel nous n’échappons jamais véritablement, nous tentons de nous éduquer les uns les autres à cette liberté qui nous a été donnée. Chaque année nous tentons avec enthousiasme de relever le défi de la liberté en Dieu, en espérant que l’ensemble de ces propositions aide et encourage chacun.

Accès direct

Suivez-nous :