Nos objectifs

Etre un établissement d'enseignement, alliant qualités humaine et spirituelle.

Qualité humaine

Intellectuelle, par la formation des esprits : apprentissage, par le travail, de la clarté, de la rigueur, de la créativité. Acquisitions de connaissances solides et de méthodes de travail personnel et collectif. Toutes les disciplines ont leur importance, surtout avec des élèves très utilitaires. Les résultats aux examens sont un signe majeur de la valeur intellectuelle d'un établissement scolaire.

Physique, en aidant au développement du corps, en faisant une place au sport, en aidant chacun à progresser.

Relationnelle : aider l'élève à trouver sa place au milieu du monde ; l'aider avec discrétion à assumer ses problèmes familiaux s'il nous le demande, lui apprendre à se comporter en classe et dans le groupe, ni en dominateur, ni en esclave. Aider les garçons et les filles à avoir des relations saines et de type fraternel.

Qualité spirituelle

Toute personne dans sa diversité, porte un reflet de la présence de Dieu. Nous inciterons à l'ouverture, au désintéressement, au service gratuit, à une vie de l'Esprit qui puisse être une recherche de la vérité dans la connaissance de l'absolu.

A l'Institution, l'enseignement religieux, à tous les niveaux, essaie de donner aux élèves les éléments qui leur permettent d'apporter une réponse personnelle aux questions essentielles. La vie liturgique permet d'exprimer ensemble la foi.

L'Institution est pour nous une communauté extrêmement diverse par le nombre de ses membres et ses parties prenantes, mais la relation essentielle, et toujours à privilégier, est celle qui met en rapport les maîtres et les élèves. Les élèves ne peuvent grandir qu'au contact d'adultes responsables.

A chacun d'agir selon son tempérament, ses dons propres, son observation et son bon sens, en demandant conseil pour éviter de faire des erreurs, en s'exprimant dans les différentes réunions qui permettent la confrontation et la cohésion des enseignants. Nous avons à apprendre aux élèves et toujours à réapprendre nous-même les exigences d'une certaine vie collective. Les contraintes sont inévitablement plus fortes lorsque 3 000 personnes environ vivent ensemble que lorsque la communauté est plus restreinte.

Conscients de toute la complexité des rapports entre les personnes, nous voudrions que l'autorité soit au service du bien commun, c'est-à-dire dans notre cas, d'abord des élèves pour qui l'école existe et qu'elle doit contribuer à former.

Le Supérieur,
Jean-Bernard Plessy.

Accès direct

Suivez-nous :